« il ne s’agit que d’une question de temps »

Je suis végétarienne depuis sept mois et pourtant j’adorais le poulet frit et le saumon. La source de mon engagement est dans l’amour de la nature, l’écologie
Depuis toute petite, je suis proche de la nature, j’ai été élevée en passant mes vacances un sac sur le dos dans les montages, j’ai vécu depuis toute petite dans la campagne, j’étais incapable de manger des lapins parce que c’était trop mignon… J’ai été très progressivement sensibilisée au développement durable et à la protection de l’environnement et ce sont des thèmes qui m’ont toujours passionnée et émue.
Au cours de ma sensibilisation, j’ai découvert les chiffres incroyables de la production de la viande, des exportations comme de la production de fourrage ou les antibiotiques et ça a pris de plus en plus. Comme je vivais seule depuis quelques mois, ma transition a été encore plus facile. Et au fur et à mesure, mon engagement qui était purement écologique à la base est devenu à la fois plus politique et plus lié à la cause animale.
Aujourd’hui je suis dans une phase un peu bizarre de ma prise de conscience, ce qui est un peu hypocrite en même temps. D’un côté je suis convaincue que les produits comme le lait ou les œufs sont tout aussi mauvais, mais d’un autre je refuse encore d’être une sorte de poids pour mon entourage… Je pense qu’il ne s’agit que d’une question de temps avant que mon engagement aboutisse totalement et que je vive en accord total avec le monde végétal.

Marion, 2A à Sciences Po St-Germain-en-Laye

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s